La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Message par Claude De Bortoli le Lun 22 Juin - 4:37

En découvrant
l'univers de métamatière, la Croyance a aussi découvrir d'où vient le
Terrien, comment et pourquoi il a été fécondé, comment et pourquoi il
est né, quels ont été et vers qui sont allés ses premiers sentiments.

La Science appelle la phase qui suit la naissance du Terrien : l'Archéologie. La Croyance l'appelle : le Terrien nouveau-né.

Science et Croyance parlent de la même période de l'évolution du Terrien.

Dans ce post, la Croyance explique simplement sa découverte à sa partenaire la Science.

Des fratries humaines comme le Terrien se génèrent, naissent et se
développent uniquement sur des planètes habitables à ambiance
mammifère. Elle ne peuvent pas se générer, naître et se développer sur
des planètes habitables à ambiance oiseau ou reptile ou insecte ou
seulement végétale ou seulement minérale.

Des humains "parachutés" sur une planète habitable vierge d'humain avec
l'espoir que leurs descendants finiront par la dominer, ça ne marche
pas !! Une fratrie humaine doit suivre les stades de fécondation, de
gestation et de naissance si elle veut espérer se développer et dominer
la planète habitable.

Pour faire naitre une fratrie humaine sur une planète habitable, il
suffit de favoriser le développement d'une ambiance mammifère et
laisser l'évolution faire son oeuvre jusqu'à l'apogée des mammifères :
les humains.

C'est ce qu'on fait les
fratries humaines extraterrestres qui ont fait naître le Terrien. Elles
ont annulé la domination des dinosaures pour favoriser le développement
des mammifères qui jusqu'alors était tenu en respect par la domination
reptilienne. Une fois les mammifères terrestres libérés du joug des
dinosaures, ils se sont développés jusqu'à leurs apogée : le Terrien.

Le Terrien s'est formé dans une matrice mammifère. Il est passé par les
stades mammifère primitif puis Australopitèque et enfin Homme de
cro-magnon. Les mammifères l'ont généré. Ils l'ont porté en leur sein.
Ils l'ont fait naître. Ils l'ont nourrit après sa naissance. Sans eux,
le Terrien ne serait jamais né ni même généré. Il leurs doit la vie.

La naissance du Terrien correspond au moment où la nature de
métamatière l'ayant trouvé apte à porter à terme des gestations
d'esprits l'a nanti d'intelligence. Il se démarque depuis des autres
mammifères. Il possède deux énergies : l'intelligence métamatérielle et
l'instinct matériel alors que les animaux et les végétaux n'ont que
l'instinct matériel.

Le Terrien nouveau-né a rendu un culte aux mammifères qui l'ont porté
en leurs seins. Dans le plus intime de leur habitat rupestre, ils ont
rendu un culte aux mammifères. Ils les ont peint sur les paroies des
grottes et leurs ont exprimer leurs profonds sentiments.

Les premiers grands sentiments du jeune Terrien vont à ses parents qui
l'ont enfanté comme les premiers mots d'un enfant vont en hommage à ses
parents : Papa, Maman !

Les peintures rupestres veulent dire deux mots : Papa, Maman !
Maman ! En hommage à la matrice mammifère qui l'a enfanté.
Papa ! En hommage à l'intelligence qui l'a fécondé.

La beauté des représentations magnifie l'intelligence.
Les animaux représentés magnifient les mammifères.

Claude De Bortoli
Membre

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 68
Ville : france
Date d'inscription : 11/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Message par Claude De Bortoli le Jeu 25 Juin - 2:55

Présentation

Bonjour

Je m'appelle Claude De Bortoli

Je suis chercheur en Croyance.

J'ai découvert l'univers de métamatière.

Je me permet de vous l'expliquer

Bien vous.

Claude

Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou.

Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière et qui l'explique à ses contemporains.

J'ai puisé la découverte de la métamatière directement à la source de
l'intelligence : la nature de métamatière, sans intermédiaire humain.

La nature de métamatière m'a fait la grâce de me donner un surplus
d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son
environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à
mes contemporains.

Lorsque le scientifique
regarde l'univers avec son téléscope, il est en contact direct avec
l'univers de matière sans intermédiaire humain. Il suffirait que son
outil matériel soit hyperpuissant pour qu'il visionne d'autres planètes
habitables et leur fratrie humaine toujours sans intermédiaire humain.

C'est la même chose pour moi ! Le seul outil pour visionner l'univers
de métamatière est l'intelligence. Mon outil intelligence est très
performant. Il me permet de visionner l'univers de métamatière, sa
relation avec l'univers de matière et sa relation avec les humains,
sans intermédiaire humain.

J'ai découvert l'univers de métamatière, maintenant je sais.
Je sais donc j'ai confiance.
J'ai confiance donc j'ose.
J'ose donc je gagne.

Pour la présentation, je me suis présenté !!
Pour la crédibilité, c'est pas mon problème !!

Mon rôle est d'expliquer la découverte de l'univers de métamatière à
mes contemporains. Je suis rémunéré par la bénédiction pour le travail
fourni. Je fais mon travail avec persévérance et sincérité. Je suis en
règle avec la nature de métamatière. Après, ce que mes contemporains
font de mes explications ne me regarde pas du tout !! Ca les regarde !!
Ca regarde la nature de métamatière et les Terriens !

Un peu comme un écologiste
qui explique le bien fonder de la gestion des déchets par exemple. Il
explique, après, si ses interlocuteurs mettent ou ne mettent pas en
pratique ses explications ça ne le regarde plus. Ca regarde la nature
de matière et les terriens.

J'ai le gène anti-moquerie indispensable à tout découvreur !!



Deux univers et seulement deux

Deux univers et seulement deux.
Deux univers adjacents et seulement deux. Pas un de plus !

Un autre univers fait de matière ?
Non ! L'univers de matière rassemble toute la matière découverte et à découvrir.

Un autre univers fait de métamatière ?
Non ! L'univers de métamatière rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir.

Un univers fait d'un mélange de matière et de métamatière ?
Impossible ! La matière et la métamatière ne se mélangent pas.



La position stratégique à l'extérieur de l'univers de matière. Téléscope Hubble.

La Science est un moteur, pas un guide. Elle a vocation à faire
avancer, pas à voir loin et à guider. Elle n'a pas les outils matériels
pour visionner d'autres fratries humaines sur d'autres planètes
habitables. C'est du ressort de la Croyance de voir loin et de guider.
Pas de limites matérielle à la performance de son outil intelligence.

La découverte de la métamatière m'a propulsé en intelligence à l'extérieur de notre univers de matière.

Je peux visionner en intelligence le fin fond de notre environnement
universel. Vous, depuis la Terre, votre champ de vision est trop
restreint.

La Science lance bien son téléscope Hubble le plus loin quelle peut,
mais c'est pas encore assez loin !! Elle n'a pas encore la technologie
et les outils matériels pour voyager plus loin dans l'espace
intersidéral au contact d'autres fratries humaines de l'univers de
matière. Alors, faute de moyens et bridée par ses preuves matérielles,
elle est condamnée à en conclure, la mort dans l'âme, que le Terrien
est seul dans l'univers de matière. Elle se hasarde bien à raconter du
bout des lèvres que des "intelligences" pourraient exister en dehors de
notre système solaire mais, par manque de preuve matérielle dont elle
est si friande, elle n'est pas crédible. Ca reste de la science fiction.

La Croyance, elle, n'est pas soumise aux preuves matérielles ni à la
performance d'outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son
seul outil est métamatériel. C'est l'intelligence. Elle est néanmoins
soumise à l'efficacité de son outil intelligence.

La Croyance du Terrien vient de recevoir de la part de la nature de
métamatière un outil intelligence très performant qui permet au Terrien
de se positionner à l'extérieur de l'univers de matière. C'est de cette
position qu'il a vu et compris la symbiose des univers matériel et
métamatériel. Il a compris le rôle des humains dans cette symbiose. il
a compris le rôle des terrien dans l'environnement terrestre.

L'espèce humaine doit être éternelle. Impératif sinon l'univers de matière perd sa personnalité et se dégrade.

L'étincelle intelligente.

Il est impossible, en l'état actuel de votre outil intelligence, que
vous compreniez la découverte de la métamatière qui est une évolution
de l'intelligence du Terrien.

Mais ne vous désespérez pas ! Tout n'est pas perdu. Persévérez à
m'écouter. Posez vos questions. Investissez-vous avec sincérité.
L'évolution de l'outil intelligence, ça se mérite !

Et peut être qu'un jour la nature de métamatière, détentrice et
émettrice de l'énergie intelligence, vous fera la grâce de "posez sur
vote tête l'étincelle intelligente" qui vous fera évoluer en
intelligence. Et là, d'un coup, vous comprendrez tout !! Vous
comprendrez toute de la découverte, en très peu de temps.

Mais vous devez d'abord m'écoutez et posez les bonnes questions. C'est
impératif. Le processus d'évolution de l'intelligence est toujours le
même quel que soit la fratrie humaine.

Vous serez alors aptes à expliquer l'environnement métamatériel à vos
contemporains et aptes les convaincre de leur rôle de responsabilité
dans la nature terrestre et dans le nature universelle. Pour lointaine
postérité, vous serez reconnus pour avoir activement participé à
l'évolution de l'intelligence de notre fratrie humaine. Vous serez
couronnés pour avoir activement participé à sortir la fratrie humaine
de l'impasse funeste nommée dérèglement climatique dans laquelle le
moteur Science, sa matérialité, ses dérivés et ses lobbies l'avaient
perdu.


Evolution de la Croyance

Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue
par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

La Croyance n'est pas un lieu fermé. C'est un "marché" ouvert à toutes
les croyances. Tout le monde peut proposer ses croyances dans le marché
ouvert de la Croyance. Après, seules les preuves intelligentes qui se
dégagent des croyances feront la différence entre le vrai du faux en
Croyance. Entre le génie et le charlatan en Croyance.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Croyance regroupe toutes les croyances ; religions, sectes et autres spiritualités.

C'est une suite de découverte logique entre elles.

La découverte de la notion d'éternité exprimée dans les pyramides est
la suite logique de la découverte de la gestation du Terrien exprimé
dans les peintures rupestres.

La découverte de la croyance en des dieux est la suite logique de la découverte de la notion d'éternité.

La découverte de la croyance en Dieu est la suite logique de la découverte de la croyance en des dieux.

La découverte de la métamatière est la suite logique de la découverte de Dieu.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet, sont des génies de la Croyance. Leur découverte en fait évoluer la Croyance.


Antimatière et métamatière

Antimatière et métamatière n'ont rien à voir.

L'antimatière fait partie de l'univers de matière.
La métamatière fait partie de l'univers de métamatière.

L'antimatière est étudiée par la Science.
La métamatière est étudiée par la Croyance.

La Science cherche désespérément de l'antimatière.
La Croyance vient de découvrir tout un univers de métamatière.


La Science a ses génies, la Croyance aussi a ses génies.


L'espèce esprit

L'espèce esprit est la symétrie de l'espèce humaine dans la nature de métamatière.

L'espèce humaine est le summum des êtres matérielles.
L'espèce esprit est le summum des êtres métamatériels.

L'espèce humaine est située à l'interface des univers coté matériel.
L'espèce esprit est située à l'interface des univers coté métamatériel.

L'espèce humaine est la seule espèce matérielle a posséder deux
énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle.
L'espèce esprit est la seule espèce métamatérielle a posséder deux
énergies : l'intelligence commune aux êtres métamatériels et l'instinct
matériel.

Les humains et les esprits ont tous deux deux énergies l'instinct et
l'intelligence alors que les autres êtres vivants en ont qu'une soit
l'instinct s'ils vivent dans la nature de matière soit l'intelligence
s'ils vivent dans la nature de métamatière.

Humains et esprits ont une communauté de sort. Ils sont compatibles.
Ils sont programmés pour vivre en symbiose. Leur union et la seule
liaison de la super symbiose des univers matériel et métamatériel

Pour quelle raison le monde métamatérel intéresse t-il les humains eux vivant dans le monde de matière ?


Evolution ou création ?

Darwin est mort et enterré depuis longemps ! Le Terrien lui n'a pas
cessé d'évoluer. La théorie de Darwin a fait son temps ! Elle vient
d'être dépassée par la découverte de la métamatière. Elle est
maintenant obsolète.

Création ou évolution ?

La découverte de l'univers de métamatière apporte la réponse : c'est les deux !!

Une fratrie humaine est une famille d'humains vivant sur une planète habitable.

La naissance d'une fratrie humaine ne se fait jamais "naturellement"
sur une planète habitable. La nature de matière ne crée par seule une
espèce nuisible pour son environnement. Seulement des espèces qui
s'intègrent dans son harmonie.

La naissance
d'une fratrie humaine sur une planète habitable se provoque par des
fratries humaines adultes hyper-évoluées de l'univers de matière.

Elles repèrent une planète vierge d'humains.

Elles font le "ménage" sur la planète en annulant l'espèce animale ou végétale qui ne manquera pas d'y être installée.

Elles créent de toute pièce une ambiance mammifère propice à la naissance d'une fratrie humaine.

Puis elles laissent l'évolution faire son oeuvre jusqu'à l'apogée des mammifères : Une fratrie humaine.

Les terriens sont une fratrie humaine habitant la planète Terre. Ils ne
sont pas à eux seuls l'ensemble des humains de l'univers de matière.
D'autres fratries humaines sur d'autres planètes habitables constituent
avec les terriens : l'Humanité.

Les fratries humaines adultes hyperévoluées de l'univers de matière
créé de toutes pièces des ambiances propices à la naissance de
nouvelles fratries humaines sur de nouvelles planètes habitables.

Une fois la fratrie humaine née, les
fratries génitrices adultes n'auront plus de contact avec elles. Une
fratrie humaine enfantine est naturellement agressive. Elle prendrait
leurs technologies hyperavancées pour finir de s'entretuer.


Parce
qu'ils se verront vivre dans la nature de métamatière après la mort de
leur corps de matière pour l'éternité ! Leur avenir métamatériel se
prépare dans leur vie matérielle. Au cour de leur vie de tous les
jours, ils se forgent naturellement, sans qu'ils s'en rendent compte,
un patrimoine métamatériel qu'ils utiliseront dans la nature de
métamatière après le mort de leur corps de matière. C'est naturel.
C'est automatique. C'est obligatoire. La vie de chaque humain produit
des particules de métamatière qui s'assemblent en un ensemble cohérent
: un esprit.

Claude De Bortoli
Membre

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 68
Ville : france
Date d'inscription : 11/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Message par Claude De Bortoli le Jeu 25 Juin - 2:57

Dérèglement climatique et inquisition.

Actuellement, l'évolution humaine est dominée par la Science et sa
déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours été ainsi. Avant,
au temps de l'Inquisition, elle était dominée par la Croyance. Les
croyants de l'époque ont marginalisé le génie en Science qu'était
Gallilé.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle
marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais
au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement
du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science et sa hiérarchie
; Galilée en a fait les frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est
dangereux pour une évolution qui par définition a un besoin vital
d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a pas
vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils matériels
pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au preuves
matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle voit à
peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la
performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son
outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de
l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière
et c'est de cette position quelle a visionner l'univers de métamatière,
sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit
dans la nature de métamatière. L'humain gestateur, après la mort de son
corps de matière, se verra vivre dans la vie de l'esprit issu de sa
propre vie et cela pour l'éternité. Mieux vaut pour l'humain gestateur
que son esprit soit viable de suite sinon ! Les extrêmes s'élargissent
considérablement dans la nature de métamatière pour un fonctionnement
normal de son environnement.



Fonctionnement de la symbiose des natures.


Jusqu'à
maintenant, le Terrien en avait une idée approximative avec la croyance
en Dieu. Ca y est ! C'est fait ! il vient de le découvrir ! C'est un
véritable univers fait sans matière aussi puissant que notre univers de
matière. Il est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière qui vivent
dans une nature faite de métamatière. Il est régit par des lois
immuables. Les deux univers vivent en symbiose. Ils s'échangent leur
énergie.

L'énergie qui anime les êtres matériels est l'instinct.
L'énergie qui anime les êtres métamatériels est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles s'échangent leur énergie.

la nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire la nature de métamatière qui en a fondamentalement besoin.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire la nature de matière qui en a fondamentalement besoin.

La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la nature
de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif pour
veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité matérielle.
La nature de métamatière récupère l'instinct en
provenance de la nature de matière et le diffuse dans son environnement
intelligent pour veiller au bon fonctionnement de la biodiversité
métamatérielle.

Les natures matérielles et
métamatérielles utilisent des transmetteurs d'énergie pour leur
symbiose. Ce sont l'espèce humaine pour le coté matériel et l'espèce
esprit pour le coté métamatériel.

L'univers de matière est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement.

Il a aussi une personnalité : les biodiversités installées sur les
planètes habitables. Sans ces biodiversités, l'univers de matière ne
serait qu'une structure de matière sans vie. C'est sa personnalité que
l'univers de matière cherche à garantir à tout prix. C'est pour cela
qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière lequel va veiller
au bon fonctionnement des biodiersités installées sur les planètes
habitables.

Comment va t-il faire ?

Il ne peut pas agir directement chez son partenaire matériel ; une
barrière infranchissable les sépare. Il va employer un autre moyen. il
va doter une espèce vivant dans l'univers de matière de son
intelligence. C'est l'espèce humaine. Les humains vont faire le travail
à sa place !! Ils vont veiller au bon fonctionnement de la biodiversité
idéale chère à l'univers de matière sous le couvert de l'univers de
métamatière. Ils devront rester en communication permanente avec
l'instance détentrice et émettrice d'intelligence pour tous leurs
comportements intelligents.

Tant que les humains respectent ce fonctionnement et restent en
communication avec la nature de métamatière, tout va bien pour la
nature de matière. Si au contraire il coupent unilatéralement la
communication, leurs comportements intelligents deviennent anarchiques.
Ils nuisent plus qu'ils n'harmonisent. C'est le pire des scénarii pour
la nature de matière qui ne peut rein faire. Elle ne peut que subir.
Elle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence.



La Science et la Croyance.


L'évolution
humain a deux activités majeures à sa disposition pour avancer : un
moteur Science et un guide Croyance. Les deux sont évolutifs. Ils
évoluent par des découvertes faites par des chercheurs qui deviennent
des génies. C'est tantôt l'un qui est devant, tantôt l'autre. C'est
tantôt la Science qui dépasse en évolution la Croyance, tantôt la
Croyance qui dépasse en évolution la Science. C'est un cheminement tout
à fait naturel.

Au temps de l'inquisition par exemple, la Science a dépassé la Croyance
notamment grâce à la découverte de Gallilé. Actuellement, c'est la
Croyance qui vient de dépasser la Science grâce à la découverte de la
métamatière.

La Science et la Croyance
sont les deux activités majeures de l'avancement de l'évolution
humaine. Elles sont différentes. Elles doivent rester intègres et ne
doivent pas se faire ingérence.

La Science est un moteur. Elle fait avancer mais n'a pas vocation à voir loin.

Le véhicule évolution humaine lui demande des vaccins, elle s'exécute.
Il lui demande prospecter et distiller encore plus de pétrole, elle s'exécute sans broncher.
Il lui demande des bombes encore plus destructrices, pas de problème pour elle. elle s'exécute

La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. La
Croyance n'avait pas évoluée depuis des millénaires. Depuis la
découverte de la croyance en Dieu. Elle était complètement dépassée par
l'évolution de la Science. L'évolution humaine l'a donc marginalisé.
Elle s'est servie seulement du moteur Science pour avancer.

Le problème est que le moteur Science est intrinsèquement myope. Il
fait avancer certes mais au hasard et l'évolution humaine a fini dans
une impasse : le dérèglement climatique.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle
vient de retrouver la vision sur l'éternité. Elle est maintenant en
mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution humaine. Elle est
capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique et lui
faire retrouver un avenir durable et serein.


Le géocentrisme forcé des scientifiques !! Forcés de se croire le
centre de la vie universelle par manque de moyens et d'outils matériels
performants capables de visionner d'autres planètes habitables et
d'autres fratries humaines. La Science ne voit pas assez loin ! Elle
est condamnée à se croire le centre de la vie universelle. La Croyance,
elle, n'est pas limitée par la performance des outils matériels. Son
outil est l'intelligence. Pas de limite matérielle à l'intelligence.
Elle peut voir voir, très loin. Elle peut même sortir de l'univers de
matière. De cette position, elle peut visionner l'univers de
métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

Science et Croyance sont partenaires. Elles s'entraident pour évoluer.

L'évolution normal de la Science a montré à la Croyance que "Dieu n'est
pas dans les Cieux". Cette croyance a volé en éclats et elle est
devenue obsolète. La faute à la Science ? Non ! C'est le fonctionnement
normal de l'évolution humaine. A la Croyance de s'adapter. C'est ce
quelle a fait. Elle vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de
métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

L'évolution normal de la Croyance montre à
la Science que les univers matériels et métamatérels sont éternels. Le
Big bang ne peut pas être le commencement de notre univers de matière.
Il n'a ni commencement ni fin. C'est une ronde. Le Terrien l'a pris et
le quittera au passage. A la Science de réviser ses théories pour
continuer à évoluer dans le bon chemin.

Preuves matérielles et preuves intelligentes.


Science et Croyance sont des activités différentes.
Elles doivent garder leur intégrité pour être plus complémentaires dans l'évolution du Terrien.

Une découverte en Science se vérifie par des preuves matérielles. La Science est viable par les preuves matérielles.
Une découverte en Croyance se vérifie par des preuves intelligentes. la Croyance est viable par les preuves intelligentes.

A la Science les preuves matérielles.
A la Croyance les preuves intelligentes.

La métamatière est une découverte de la Croyance. Elle se vérifie par
des preuves intelligentes, pas par des preuves matérielles.

Si on apporte des preuves matérielles à une croyance, elle vole en
éclats. Ce n'est plus une croyance. Ce n'est pas n'ont plus une
science. C'est une croyance devenue obsolète par l'apport de preuves
matérielles.

C'est ce qui s'est passé avec la
croyance en Dieu. La Science a apporté les preuves matérielles de la
non existence de Dieu dans les cieux. Cette croyance a volé en éclat.
Elle n'est plus crédible aux regard de l'évolution humaine. L'évolution
humaine l'a marginalisé et a avancé sans elle, seulement avec la
Science. La Science a vocation a faire avancer mais n'a pas vocation à
voir loin. Elle a donc fait avancer l'évolution humaine au hasard et
nous a perdu dans une impasse ; nous venons de buter contre le mur
infranchissable du dérèglement climatique.

L'évolution humaine, sans l'aide du guide Croyance, seulement entrainée
par un moteur Science lancé à plein régime, a fait vieillir la Terre de
plusieurs millénaires en quelque décennies.




Intelligence et instinct.


Heureusement
pour la nature de matière seule l'espèce humaine possède
l'intelligence. seule l'espèce humaine est capable de se libérer des
liens instinctifs quelle a imposé aux autres éléments. Elle a déjà tant
à faire avec l'intelligence humaine !!! Si les animaux et les végétaux
possédaient l'intelligence et pouvaient se libérer des liens instincts,
ça deviendrait ingérable pour elle.

L'intelligence permet
aux humains de se libérer des liens instinctifs instaurés par la nature
de matière. Ils peuvent vivre comme bon leurs semble pour leur bonheur
ou pour leur malheur.

Les animaux et les végétaux ne le peuvent pas. Ils n'ont pas
l'intelligence. Ils ont seulement l'instinct. Ils vivent comme la
nature de matière leurs a imposée de vivre sans possibilité de dévier.
Ils sont capables d'apprendre seulement dans les limites imposées par
la nature de matière. Pas au delà. Leurs comportements sont bridés par
les liens instinctifs que la nature de matière leurs à imposé depuis
toujours et pour toujours.

Seule l'espèce
humaine est capable de se libérer des liens de l'instinct. Elle possède
une deuxième énergie : l'intelligence. Avec l'intelligence, pas de
limite d'évolution pour l'espèce humaine.

L'intelligence est bien présente à la naissance
à l'état embryonnaire. Elle se développe au fil de la vie à la fois par
l'environnement familial, l'environnement culturel, l'éducation,
l'évolution psychologique etc.

Pas de graine d'intelligence innée,
pas de développement intelligent possible !! Comme chez les animaux et
chez les végétaux !!

La découverte de la métamatière a mis en évidence l'influence de
l'énergie instinct sur tous les éléments matériels sans exception.
L'instinct est le "bras armé" de l'univers de matière. Tout ce
appartient à cet univers est guidé, bridé par l'instinct.

La découverte de la métamatière a aussi mis en évidence l'influence de
l'énergie intelligence sur tous les êtres métamatériels. L'intelligence
est le "bras armé" de l'univers de métamatière. Tout ce qui appartient
à cet univers est guidé, bridé par l'intelligence.

Nous faisons partie intégrante de l'univers de matière. Nous sommes
aussi sous l'influence de l'instinct. Mais nous avons une deuxième
énergie qui nous affranchit des liens instinctifs : l'intelligence. Nos
comportements ne sont plus bridés. Nous pouvons vivre comme bon nous
semble. Nous pouvons tout faire sciemment.

Un âne qui n'a plus soif ne boira pas ! Un humain qui n'a plus soif peut continuer à boire jusqu'à en mourir !!!
L'âne boit par instinct. L'humain qui n'a plus soif mais continue à
boire, boit par intelligence ; son intelligence corrompt son instinct
de boire.

La nature de matière n'a pas fini de nous étonner. L'instinct non plus n'a pas fini de nous étonner.

Une espèce animale ou végétale ne peut pas détruire la nature. Elle a
bridé ses comportements par des liens instinctifs de façon à ce qu'ils
ne nuisent pas à l'environnement matériel.

L'espèce humaine fait exception. Elle possède l'intelligence
métamatérielle. Elle est libérée des liens de l'instinct. La nature de
matière n'a plus d'emprise sur elle. L'espèce humaine peut donc nuire
gravement à la nature de matière si son intelligence est laissée sans
contrôle de la nature de métamatière.

L'instinct et l'intelligence sont deux énergies différentes. La
première appartient à l'univers de matière et anime tous ses éléments.
La deuxième appartient à l'univers de métamatière et anime tous ses
élements.

Instinct et intelligence doivent
rester séparer. S'ils se mélangent, il se produit une réaction néfaste
pour les natures matérielles et métamatérielles. L'intelligence se met
au service de l'instinct et l'instintc se met au service de
l'intelligence. Le pire des scénario pour les univers matériels et
métamatériels.

Claude De Bortoli
Membre

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 68
Ville : france
Date d'inscription : 11/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Message par Claude De Bortoli le Jeu 25 Juin - 2:58

Dérèglement climatique et inquisition.

Actuellement, l'évolution humaine est dominée par la Science et sa
déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours été ainsi. Avant,
au temps de l'Inquisition, elle était dominée par la Croyance. Les
croyants de l'époque ont marginalisé le génie en Science qu'était
Gallilé.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle
marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais
au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement
du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science et sa hiérarchie
; Galilée en a fait les frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est
dangereux pour une évolution qui par définition a un besoin vital
d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a pas
vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils matériels
pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au preuves
matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle voit à
peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la
performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son
outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de
l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière
et c'est de cette position quelle a visionner l'univers de métamatière,
sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit
dans la nature de métamatière. L'humain gestateur, après la mort de son
corps de matière, se verra vivre dans la vie de l'esprit issu de sa
propre vie et cela pour l'éternité. Mieux vaut pour l'humain gestateur
que son esprit soit viable de suite sinon ! Les extrêmes s'élargissent
considérablement dans la nature de métamatière pour un fonctionnement
normal de son environnement.



Fonctionnement de la symbiose des natures.


Jusqu'à
maintenant, le Terrien en avait une idée approximative avec la croyance
en Dieu. Ca y est ! C'est fait ! il vient de le découvrir ! C'est un
véritable univers fait sans matière aussi puissant que notre univers de
matière. Il est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière qui vivent
dans une nature faite de métamatière. Il est régit par des lois
immuables. Les deux univers vivent en symbiose. Ils s'échangent leur
énergie.

L'énergie qui anime les êtres matériels est l'instinct.
L'énergie qui anime les êtres métamatériels est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles s'échangent leur énergie.

la nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire la nature de métamatière qui en a fondamentalement besoin.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire la nature de matière qui en a fondamentalement besoin.

La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la nature
de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif pour
veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité matérielle.
La nature de métamatière récupère l'instinct en
provenance de la nature de matière et le diffuse dans son environnement
intelligent pour veiller au bon fonctionnement de la biodiversité
métamatérielle.

Les natures matérielles et
métamatérielles utilisent des transmetteurs d'énergie pour leur
symbiose. Ce sont l'espèce humaine pour le coté matériel et l'espèce
esprit pour le coté métamatériel.

L'univers de matière est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement.

Il a aussi une personnalité : les biodiversités installées sur les
planètes habitables. Sans ces biodiversités, l'univers de matière ne
serait qu'une structure de matière sans vie. C'est sa personnalité que
l'univers de matière cherche à garantir à tout prix. C'est pour cela
qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière lequel va veiller
au bon fonctionnement des biodiersités installées sur les planètes
habitables.

Comment va t-il faire ?

Il ne peut pas agir directement chez son partenaire matériel ; une
barrière infranchissable les sépare. Il va employer un autre moyen. il
va doter une espèce vivant dans l'univers de matière de son
intelligence. C'est l'espèce humaine. Les humains vont faire le travail
à sa place !! Ils vont veiller au bon fonctionnement de la biodiversité
idéale chère à l'univers de matière sous le couvert de l'univers de
métamatière. Ils devront rester en communication permanente avec
l'instance détentrice et émettrice d'intelligence pour tous leurs
comportements intelligents.

Tant que les humains respectent ce fonctionnement et restent en
communication avec la nature de métamatière, tout va bien pour la
nature de matière. Si au contraire il coupent unilatéralement la
communication, leurs comportements intelligents deviennent anarchiques.
Ils nuisent plus qu'ils n'harmonisent. C'est le pire des scénarii pour
la nature de matière qui ne peut rein faire. Elle ne peut que subir.
Elle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence.



La Science et la Croyance.


L'évolution
humain a deux activités majeures à sa disposition pour avancer : un
moteur Science et un guide Croyance. Les deux sont évolutifs. Ils
évoluent par des découvertes faites par des chercheurs qui deviennent
des génies. C'est tantôt l'un qui est devant, tantôt l'autre. C'est
tantôt la Science qui dépasse en évolution la Croyance, tantôt la
Croyance qui dépasse en évolution la Science. C'est un cheminement tout
à fait naturel.

Au temps de l'inquisition par exemple, la Science a dépassé la Croyance
notamment grâce à la découverte de Gallilé. Actuellement, c'est la
Croyance qui vient de dépasser la Science grâce à la découverte de la
métamatière.

La Science et la Croyance
sont les deux activités majeures de l'avancement de l'évolution
humaine. Elles sont différentes. Elles doivent rester intègres et ne
doivent pas se faire ingérence.

La Science est un moteur. Elle fait avancer mais n'a pas vocation à voir loin.

Le véhicule évolution humaine lui demande des vaccins, elle s'exécute.
Il lui demande prospecter et distiller encore plus de pétrole, elle s'exécute sans broncher.
Il lui demande des bombes encore plus destructrices, pas de problème pour elle. elle s'exécute

La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. La
Croyance n'avait pas évoluée depuis des millénaires. Depuis la
découverte de la croyance en Dieu. Elle était complètement dépassée par
l'évolution de la Science. L'évolution humaine l'a donc marginalisé.
Elle s'est servie seulement du moteur Science pour avancer.

Le problème est que le moteur Science est intrinsèquement myope. Il
fait avancer certes mais au hasard et l'évolution humaine a fini dans
une impasse : le dérèglement climatique.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle
vient de retrouver la vision sur l'éternité. Elle est maintenant en
mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution humaine. Elle est
capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique et lui
faire retrouver un avenir durable et serein.


Le géocentrisme forcé des scientifiques !! Forcés de se croire le
centre de la vie universelle par manque de moyens et d'outils matériels
performants capables de visionner d'autres planètes habitables et
d'autres fratries humaines. La Science ne voit pas assez loin ! Elle
est condamnée à se croire le centre de la vie universelle. La Croyance,
elle, n'est pas limitée par la performance des outils matériels. Son
outil est l'intelligence. Pas de limite matérielle à l'intelligence.
Elle peut voir voir, très loin. Elle peut même sortir de l'univers de
matière. De cette position, elle peut visionner l'univers de
métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

Science et Croyance sont partenaires. Elles s'entraident pour évoluer.

L'évolution normal de la Science a montré à la Croyance que "Dieu n'est
pas dans les Cieux". Cette croyance a volé en éclats et elle est
devenue obsolète. La faute à la Science ? Non ! C'est le fonctionnement
normal de l'évolution humaine. A la Croyance de s'adapter. C'est ce
quelle a fait. Elle vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de
métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

L'évolution normal de la Croyance montre à
la Science que les univers matériels et métamatérels sont éternels. Le
Big bang ne peut pas être le commencement de notre univers de matière.
Il n'a ni commencement ni fin. C'est une ronde. Le Terrien l'a pris et
le quittera au passage. A la Science de réviser ses théories pour
continuer à évoluer dans le bon chemin.

Preuves matérielles et preuves intelligentes.


Science et Croyance sont des activités différentes.
Elles doivent garder leur intégrité pour être plus complémentaires dans l'évolution du Terrien.

Une découverte en Science se vérifie par des preuves matérielles. La Science est viable par les preuves matérielles.
Une découverte en Croyance se vérifie par des preuves intelligentes. la Croyance est viable par les preuves intelligentes.

A la Science les preuves matérielles.
A la Croyance les preuves intelligentes.

La métamatière est une découverte de la Croyance. Elle se vérifie par
des preuves intelligentes, pas par des preuves matérielles.

Si on apporte des preuves matérielles à une croyance, elle vole en
éclats. Ce n'est plus une croyance. Ce n'est pas n'ont plus une
science. C'est une croyance devenue obsolète par l'apport de preuves
matérielles.

C'est ce qui s'est passé avec la
croyance en Dieu. La Science a apporté les preuves matérielles de la
non existence de Dieu dans les cieux. Cette croyance a volé en éclat.
Elle n'est plus crédible aux regard de l'évolution humaine. L'évolution
humaine l'a marginalisé et a avancé sans elle, seulement avec la
Science. La Science a vocation a faire avancer mais n'a pas vocation à
voir loin. Elle a donc fait avancer l'évolution humaine au hasard et
nous a perdu dans une impasse ; nous venons de buter contre le mur
infranchissable du dérèglement climatique.

L'évolution humaine, sans l'aide du guide Croyance, seulement entrainée
par un moteur Science lancé à plein régime, a fait vieillir la Terre de
plusieurs millénaires en quelque décennies.




Intelligence et instinct.


Heureusement
pour la nature de matière seule l'espèce humaine possède
l'intelligence. seule l'espèce humaine est capable de se libérer des
liens instinctifs quelle a imposé aux autres éléments. Elle a déjà tant
à faire avec l'intelligence humaine !!! Si les animaux et les végétaux
possédaient l'intelligence et pouvaient se libérer des liens instincts,
ça deviendrait ingérable pour elle.

L'intelligence permet
aux humains de se libérer des liens instinctifs instaurés par la nature
de matière. Ils peuvent vivre comme bon leurs semble pour leur bonheur
ou pour leur malheur.

Les animaux et les végétaux ne le peuvent pas. Ils n'ont pas
l'intelligence. Ils ont seulement l'instinct. Ils vivent comme la
nature de matière leurs a imposée de vivre sans possibilité de dévier.
Ils sont capables d'apprendre seulement dans les limites imposées par
la nature de matière. Pas au delà. Leurs comportements sont bridés par
les liens instinctifs que la nature de matière leurs à imposé depuis
toujours et pour toujours.

Seule l'espèce
humaine est capable de se libérer des liens de l'instinct. Elle possède
une deuxième énergie : l'intelligence. Avec l'intelligence, pas de
limite d'évolution pour l'espèce humaine.

L'intelligence est bien présente à la naissance
à l'état embryonnaire. Elle se développe au fil de la vie à la fois par
l'environnement familial, l'environnement culturel, l'éducation,
l'évolution psychologique etc.

Pas de graine d'intelligence innée,
pas de développement intelligent possible !! Comme chez les animaux et
chez les végétaux !!

La découverte de la métamatière a mis en évidence l'influence de
l'énergie instinct sur tous les éléments matériels sans exception.
L'instinct est le "bras armé" de l'univers de matière. Tout ce
appartient à cet univers est guidé, bridé par l'instinct.

La découverte de la métamatière a aussi mis en évidence l'influence de
l'énergie intelligence sur tous les êtres métamatériels. L'intelligence
est le "bras armé" de l'univers de métamatière. Tout ce qui appartient
à cet univers est guidé, bridé par l'intelligence.

Nous faisons partie intégrante de l'univers de matière. Nous sommes
aussi sous l'influence de l'instinct. Mais nous avons une deuxième
énergie qui nous affranchit des liens instinctifs : l'intelligence. Nos
comportements ne sont plus bridés. Nous pouvons vivre comme bon nous
semble. Nous pouvons tout faire sciemment.

Un âne qui n'a plus soif ne boira pas ! Un humain qui n'a plus soif peut continuer à boire jusqu'à en mourir !!!
L'âne boit par instinct. L'humain qui n'a plus soif mais continue à
boire, boit par intelligence ; son intelligence corrompt son instinct
de boire.

La nature de matière n'a pas fini de nous étonner. L'instinct non plus n'a pas fini de nous étonner.

Une espèce animale ou végétale ne peut pas détruire la nature. Elle a
bridé ses comportements par des liens instinctifs de façon à ce qu'ils
ne nuisent pas à l'environnement matériel.

L'espèce humaine fait exception. Elle possède l'intelligence
métamatérielle. Elle est libérée des liens de l'instinct. La nature de
matière n'a plus d'emprise sur elle. L'espèce humaine peut donc nuire
gravement à la nature de matière si son intelligence est laissée sans
contrôle de la nature de métamatière.

L'instinct et l'intelligence sont deux énergies différentes. La
première appartient à l'univers de matière et anime tous ses éléments.
La deuxième appartient à l'univers de métamatière et anime tous ses
élements.

Instinct et intelligence doivent
rester séparer. S'ils se mélangent, il se produit une réaction néfaste
pour les natures matérielles et métamatérielles. L'intelligence se met
au service de l'instinct et l'instintc se met au service de
l'intelligence. Le pire des scénario pour les univers matériels et
métamatériels.

Claude De Bortoli
Membre

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 68
Ville : france
Date d'inscription : 11/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Message par Claude De Bortoli le Jeu 25 Juin - 3:00


Le dérèglement climatique. Vieillissement de la terre. Manoeuvre de recul.


La déontologie de la Science est la matérialité. La Science étude la matière.

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. C'est
l'apothéose de la domination de la Science, de ses dérivés et de se
lobbies. Le Terrien ne se sortira pas de l'impasse dérèglement
climatique avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il
est déjà au summum de la matérialité. Il sortira de l'impasse avec
autre chose que de la matérialité ; avec de la métamatérialité. Avec la
métamatérialité de la Croyance.

La Croyance est capable de sortir le terrien du summum de la matérialité. La métamatérialité n'est pas sa "tasse de thé".
La Science n'est pas capable de sortir du summum de la matérialité. Il faudrait quelle se saborde ; impossible pour elle !!

La Terre vieillit, c'est une évidence ! Tous les éléments matériels
suivent la même métamorphose de leur naissance à leur mort. Mais nos
générations ont fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en
quelques décennies. C'est impardonnable vis à vis de nos lointains
descendants. Nous serons des générations maudites.

Montrons leurs que nous ne sommes pas fondamentalement mauvais.
C'étaient due aux erreurs comportementales dues à notre jeunesse. Nous
leurs donnons en contre partie un guide d'évolution : la découverte de
la métamatière.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de
métamatière. elle vient de retrouver la vision sur l'éternité quelle
avait perdu. Elle est capable de reprendre les guides de l'évolution
humaine pour sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans
laquelle la Science, ses dérivés et ses lobbies l'ont mené.

La Croyance est capable de manoeuvrer l'évolution humaine. Elle est
capable de la faire reculer délicatement, en souplesse, pour mieux la
dégager de l'impasse dérèglement climatique. Elle est capable de la
faire tourner. Puis elle est capable de la remettre en marche avant
dans un chemin durable et serein.

La seule solution est une manoeuvre de marche arrière. La Croyance peut
guider la manoeuvre. Forcer désespérément le mur dérèglement climatique
comme le fait la Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le
mur se renforce !!

le
Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance conduit au
summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science conduit au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.



Les rêves. Le somnanbulisme


Les rêves font partie intégeante de la nature de métamatière.

Pour
rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les végétaux
n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce qu'elle est
dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains.
Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se
voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature
de métamatière accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient
vivre dans une nature différente de la nature de matière. c'est la
nature de métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent
pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils
meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains
ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient
vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnanbulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir avec les rêves !

La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour visionner
les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps en
sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas les rêves !
Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la
gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus
d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans
nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des
particules de métamatière les plus saines que possibles lesquelles
génèreront un esprit le plus conforme que possible afin qu'il naissent
le plus viable que possible. A la mort de notre corps de matière nous
nous verrons vivre dans la vie de l'esprit issu de notre propre vie
pour l'éternité.

Les
rêves sont liés à l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas
cette énergie. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule
l'espèce humaine rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et
l'intelligence.



Le singe qui casse des noix. La technique de chasse des loups. Les fourmis qui fabriquent leur fourmillière


Un
singe qui n'arrive pas à casser ses noix avec une pierre se passera de
noix. La nature de matière lui a imposé une méthode pour casser les
noix et ne revient pas dessus. Il casse ses noix d'instinct et ne peut
pas faire autrement que de casser les noix comme la nature de matière
lui a imposé pour casser les noix. Il n'a pas l'intelligence pour
sortir des liens de l'instinct et fabriquer un casse noix plus efficace
que cassera à coup sur les noix comme celui que ma grand mère utilisait
quand elle faisait ses délicieuse tarte aux noix.

Le Terrien n'a aucune avance sur le primate !!

Lorsque le Terrien était en gestation australopitèque, ils étaient à
nos cotés. Ils sont restés animaux. Nous sommes nés humains.

Même après des millions d'années d'évolution les animaux et les
végétaux n'auront jamais l'intelligence. La nature de métamatière ne
s'ingère pas outre mesure dans la nature de matière jusqu'à donner
l'intelligence à tout le monde !!! Ce serait la fin de la nature de
matière universelle.

Ils possèderaient l'intelligence, ils auraient déjà fabriquer des armes
beaucoup plus efficaces pour leur chasse, genre fusil !! Ils ne le
peuvent pas. Leur technique de chasse est prédéfinie par la nature de
matière depuis toujours et pour toujours. L'instinct n'a pas fini de
nous épater !!

La technique de chasse des loups est instinctives. Elle ne change pas (ou très peu).
La technique de chasse des humains est intelligente. Elle évolue.

Elle ne peuvent pas changer leur façon de bâtir leur fourmilière depuis
toujours et pour toujours. La nature de matière a bridé leurs
comportements par les liens de l'instinct et ne revient plus dessus.
Pas l'ombre d'une intelligence dans leurs comportements. Tout est mu
par l'instinct chez eux.


Evolution des mots.


La métamatière est une découverte fondamentale. Plus rien ne sera comme avant en Croyance.

A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de matière.


Génie en Croyance et charlatan en Croyance




La Croyance étudie la métamatière.
La Science étudie la matière.

La matière est animée par l'instinct.
la métamatière est animée par l'intelligence.

La Science a besoin de nombreux outils matériels performants pour évoluer.
La Croyance a besoin d'un seul outil métamatériel performant pour évoluer : l'intelligence.

Le génie en Croyance se distingue du charlatan en Croyance par
l'intelligence qui se dégage de sa théorie. Encore faut-il avoir la
maturité d'intelligence pour détecter cette intelligence.

Autre chose :

Le génie en Croyance suit la déontologie de la Croyance : au-delà de la
matérialité. La métamatérialité. De sa théorie, il cherche à se créer
du patrimoine métamatériel qu'il utilisera après la mort de son corps
de matière dans la nature de métamatière.

Le charlatan en Croyance ne suit pas la déontologie de la Croyance. Il
cherche à se créer du patrimoine purement matériel qu'il utilisera
pendant qu'il vivra dans la nature de matière.



Néanderthal et Homo-sapien


Pour la Croyance, Néanderthal n'a pas disparu. Il a la peau noire !

Néanderthal et Homo-Sapiens se côtoient sur Terre. Les deux sont égaux. Ils forment une seule et même famille : le Terrien.

Seule la morphologie les différencie.
Néanderthal est plus massif et plus robuste. Il s'adapte partout sur Terre.
Homo sapiens est plus grand frère !!


Eternité de l'Humain en petit et en grand.


L'Humain
est éternel en petit, au niveau de l'individu. Pendant sa vie
matérielle, il se créé un patrimoine métamatériel. Il utilisera ce
patrimoine à la mort de son corps de matière. Il se verra alors vivre
dans la nature de métamatière pour l'éternité avec ce qu'il aura généré
comme patrimoine métamatériel pendant sa vie matérielle.

L'Humain est éternel en grand, au niveau de l'espèce. Il est capable de
se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables et
éterniser ainsi l'indispensable espèce humaine.

La venue du Terrien sur Terre entre dans une logique d'éternisation de l'espèce humaine.


La barrière entre la matière et la métamatière


Rien,
absolument rien de ce qui est matériel ne passe dans la nature de
matière. Et vice versa : rien de ce qui est métamatériel ne passe dans
le matériel. Une barrière infranchissable sépare la matière de la
métamatière.

Le corps matériel de l'humain, comme de tout être matériel, reste dans
la nature de matière et ne passe pas dans la nature de métamatière. Il
meurt et se dissipe dans la nature de matière.

Mais les humains ne sont pas faits que d'un corps matériel ; ce serait
des animaux. Ils sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir
métamatériel éternel. Après la mort de leur corps de matière, il reste
leur avenir éternel. Ils se voient vivre dans la nature de métamatière
comme ils se voyaient vivre dans leurs rêves lorsqu'ils vivaient.




Méthodes de communication de la Croyance


La Croyance est différente de la Science.

Les méthodes de communication de la Croyance aussi sont différentes de celles de la Science.

le "mot d'ordre" en Croyance est : expliquer, expliquer et expliquer encore la découverte de l'univers de métamatière.

C'est la seule solution pour sortir le Terrien de l'impasse dérèglement
climatique dans laquelle la Science, ses dérivés, sa déontologie et ses
lobbies l'ont mené.


Souffrance et bonheur métamatériels


La
mort n'existe pas dans la nature de métamatière certes, mais le coté
souffrance s'élargit considérablement. Il oblige les êtres
métamatériels à s'améliorer. Le coté bonheur métamatériel s'élargit de
la même dimension pour un parfait équilibre de la nature de
métamatière.

Claude De Bortoli
Membre

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 68
Ville : france
Date d'inscription : 11/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum